Fédération PCF de Seine-saint-Denis (93)

Fédération PCF de Seine-saint-Denis (93)
Accueil
 
 
 
 

Recensement de l’INSEE : les Séquano-Dyonisiens ont le droit au respect !

Recensement de l’INSEE : les Séquano-Dyonisiens ont le droit au respect !

 

Pantin, le 28/12/17

 

L’Institut national de la statistique et des études économiques (INSEE) vient de publier les chiffres du recensement de la population. Entre 2010 et 2015, la population du département a augmenté de 4,64%, passant de 1 522 048 à 1 592 663 habitants. Notre territoire, jeune par sa population et avec un taux de natalité supérieur à la moyenne nationale, fait preuve d’un dynamisme démographique. L’arrivée d’activités économiques nouvelles tout comme les projets urbains en lien avec la métropole amènent des citoyens à venir s’installer dans notre département.

 

Fidèle à sa réputation de terra d’accueil, la Seine-Saint-Denis les accueille comme elle l’a fait avec beaucoup d’autres avant. Nous restons néanmoins vigilants sur ces chiffres qui ne disent pas tout.

 

Qu’en est-il entre 2015 et 2018 ? De nombreuses constructions ont été faites depuis, apportant avec eux de nouveaux habitants. Alors que les dotations de l’Etat sont calculées sur le nombre d’habitants, il est essentiel de pouvoir être au plus près des réalités. Nous pouvons affirmer que ce sont plusieurs milliers de nouveaux habitants qui ont déjà rejoint les communes du département au-delà du chiffre publié par l’INSEE. Demain, ce sont des services publics qui risquent de ne pas être rendus à la population de manière satisfaisante comme dans les écoles, la voirie, la collecte des déchets. Nous ne pouvons tolérer cela alors que les baisses précédentes de dotations, celles à venir (13 milliards annoncées par M.Macron pour les collectivités) menacent déjà l’activité des territoires populaires.

 

Les Séquano-dyonisiens ont le droit au respect et à une qualité de vie égale à tous les autres citoyens du pays. Les communistes se mobiliseront avec leurs élus pour faire connaitre cette réalité et exiger des moyens supplémentaires pour leurs droits fondamentaux.

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.