Fédération PCF de Seine-saint-Denis (93)

Fédération PCF de Seine-saint-Denis (93)
Accueil
 
 

LRI - Mai 2012 - Paix et désarmement… Pour un vrai changement de politique

 
 

Edito par Jacques Fath

Paix et désarmement… Pour un vrai changement de politique

Le 2 juin est la Journée mondiale pour l’abolition de l’arme nucléaire. Cette date, avec d’autres échéances à venir en 2012 et 2013, nous rappelle l’exigence du désarmement comme objectif et moyen d’un monde de paix… Mais ses conditions sont bien différentes aujourd’hui.

Premièrement, construire la paix, c’est indissociable des enjeux globaux de sécurité : sécurité internationale, sécurité économique, sociale, écologique… Les guerres et crises d’aujourd’hui ont de multiples causes qui s’enchevêtrent, y compris les ambitions des puissances dominantes et les stratégies néo-impérialistes. Construire la paix, c’est construire un monde de sécurité pour les peuples, un développement à leur service, avec des institutions, des politiques répondant à leurs besoins sociaux, à leur exigence de souveraineté et de démocratie.

Deuxièmement, on ne peut plus séparer désarmement nucléaire et règlement des conflits au Moyen-Orient et en Asie. Élimination des armes nucléaires et lutte contre la prolifération sont indivisibles. C’est d’ailleurs la logique même du Traité de Non prolifération (TNP). La crise sur le nucléaire iranien n’a pas d’issue positive si on n’associe pas l’exigence du non accès à l’arme nucléaire, pour les pays qui n’en sont pas dotés, à l’exigence du désarmement nucléaire pour tous, y compris Israël. Avec la perspective d’une zone exempte d’armes nucléaires au Moyen-Orient.

Troisièmement, il faut le dire clairement : il n’y a pas de consensus en France sur la dissuasion nucléaire et la politique de défense. Le PCF ne prône pas un désarmement unilatéral, mais le nucléaire n’est pas « la garantie ultime » de la sécurité de la France. Sa modernisation comme le bouclier anti-missile de l’OTAN s’inscrivent dans l’actuelle course aux armements. Ils nourrissent les tensions sur le nucléaire iranien, coréen, et ils poussent à la prolifération. La garantie fondamentale de la sécurité pour la France, c’est un désarmement multilatéral et contrôlé et le règlement politique des conflits. C’est dans ce sens que les autorités françaises doivent agir et prendre des initiatives. Maintenant.

Un vrai changement, ce devrait être aussi tout cela…

Jacques Fath
Responsable des Relations internationales

 

Au sommaire :

  • Europe
    Grèce : élections, rejet de l'austérité, espoir de renaissance démocratique
  • Monde arabe
    • Algérie : élections et après ?
    • Palestine : la détermination et le courage des prisonniers politiques ont fait reculer Israël
    • Syrie : Communiqué du PCF Afrique
  • Afrique
    • République démocratique du Congo - Nord-Kivu : quand les minerais priment sur les populations
  • Amérique latine
    • Colombie : une France progressiste doit contribuer à de nouvelles relations
  • Québec - Communiqués du PCF
  • Le billet de G. Streiff - Hymne national
  • Focus sur le Soudan
  • Regard sur Paix-Désarmement

 

 

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.