Fédération PCF de Seine-saint-Denis (93)

Fédération PCF de Seine-saint-Denis (93)
Accueil
 
 
 

Votre élue au Sénat

Éliane ASSASSI

Sénatrice de Seine-Saint-Denis, présidente du groupe CRC
Présidente du groupe CRC

 

Le blog d'Eliane Assassi

Groupe Communiste, Républicain, Citoyen et Écologiste

  • La suppression partielle de la taxe d'habitation, une facture salée pour les familles

    Première recette fiscale des communes, reconnue comme premier échelon de la démocratie vivante, la taxe d'habitation va être progressivement supprimée pour 80% des assujettis et, à ce titre, transformée en dotation de l'État, dans l'attente d'une réforme de la fiscalité locale, promise à l'horizon 2020.
    Les familles qui trouvaient, à juste titre, cet impôt injuste dans son mode de calcul vont découvrir que cette suppression pourrait, en vérité, engendrer, si elles ne s'en mêlent pas, des mécanismes fiscaux (...)

    - Les communiqués de presse / ,

  • Face à la crise démocratique, quelle révolution constitutionnelle ?

    Abstention, défiance envers les élus, hyper présidentialisation, abaissement du Parlement, prise du pouvoir par le marché, menaces sur la démocratie. Il est grand temps de réinventer la République.

    - Tribunes libres /

  • Les ressources du conjoint ne doivent plus être prises en compte

    L'allocation aux adultes handicapés (AAH) est une garantie de ressources pour les adultes atteint d'un certain degré d'incapacité dû à un handicap ou à une maladie chronique.
    Cette allocation est actuellement de 810 euros par mois. Cette aide est attribuée sous réserve de respecter des critères d'incapacité, d'âge, de résidence et de ressources. Le respect des conditions médicales est vérifié par la commission des droits et de l'autonomie des personnes handicapées et les respects des conditions (...)

    - Nos propositions de lois /

  • Une action de guerre en dehors de toute légalité internationale

    Monsieur le président, monsieur le ministre, madame la secrétaire d'État, dans la nuit de vendredi à samedi, Emmanuel Macron a pris, seul, une décision d'une grande gravité : engager nos forces armées dans une action de guerre en dehors de toute légalité internationale.
    Je le dis d'emblée, je n'accepterai pas l'argument d'autorité consistant à dire que si l'on n'approuve pas cette intervention, on soutient ipso facto le dictateur Assad et ses principaux soutiens, la Russie et l'Iran.
    L'utilisation d'armes (...)

    - Les débats / ,

  • Mobilisation contre « l'ubérisation » de notre justice

    Après celle du 30 mars, à laquelle la garde des Sceaux Nicole Belloubet a préféré feindre l'incompréhension, cette nouvelle journée morte pour la justice donne une nouvelle résonnance à la colère et à l'inquiétude des professionnels de la justice face au projet de réforme du gouvernement.
    Partout en France, avocats, magistrats et greffiers, privés de toute véritable concertation en amont avec la Chancellerie, entendent bien défendre une autre conception de la justice. Leur mobilisation massive et suivie (...)

    - Les communiqués de presse /

  • Le gouvernement piétine les droits humains

    La visite en France de trois jours du prince héritier saoudien Mohamed Ben Salman aura été fructueuse. En effet, dix-neuf accords commerciaux ont été signés pour un total de 18 milliards d'euros.
    Si l'armement ne semble pas figurer dans la liste des transactions entamées lors de cette visite, le gouvernement, par la voix de son porte-parole Benjamin Griveaux, a tenu à rappeler ses engagements : « les ventes d'armes à l'Arabie saoudite constitue un intérêt clair pour l'industrie française ». Il est vrai (...)

    - Les courriers officiels /

  • Quelles sont les motivations réelles du président de la République ?

    Madame la présidente, madame la ministre, mes chers collègues, le groupe CRCE est satisfait que la circonscription unique ait été rétablie comme cadre de l'élection des représentants de nos concitoyens au Parlement européen. J'ai eu l'occasion de développer les raisons pour lesquelles nous étions favorables à cette mesure. Pour autant, j'ai aussi pointé des éléments qui nous interrogent sur les réelles motivations du Président de la République.
    Deux marqueurs du texte ne nous invitent pas à voter en sa (...)

    - Lois / ,

  • L'Europe des régions, à laquelle nous nous opposons, est de longue date la visée des partisans d'un fédéralisme absolu

    Monsieur le président, madame la ministre, mes chers collègues, le présent projet de loi rétablit la circonscription unique comme cadre de l'élection des représentants de la France au Parlement européen, mais il est aussi marqué par deux atteintes fortes au pluralisme – j'y reviendrai.
    Lors des débats sur la loi du 11 avril 2003, qui instaura des circonscriptions interrégionales au nombre de huit, nous avions vivement protesté contre une évolution que nous ressentions alors contraire aux intérêts de (...)

    - Lois /

  • À l'évidence, les choses ne se passent pas comme vous l'aviez prévu

    Monsieur le Premier ministre, de toute évidence, les choses ne se passent pas comme vous l'aviez prévu : la mobilisation sociale, particulièrement celle des cheminots, recueille le soutien d'une majorité de l'opinion.
    Le Président de la République a fait une erreur qu'il risque de payer cash, celle de tenter de diviser notre peuple, en opposant, par exemple, les retraités agricoles aux cheminots. Il a fait une erreur en traitant de privilégiés ceux qui travaillent dur et de délinquants potentiels (...)

    - Les questions d'actualité /

  • Édouard Philippe confirme une lourde attaque contre le Parlement

    Le Premier Ministre Edouard Philippe vient de présenter, de manière souvent imprécise, les grandes lignes de la réforme institutionnelle.
    Au-delà de telle ou telle mesure, le fil conducteur de cette réforme est l'affaiblissement du Parlement.
    La mesure démagogique de réduction du nombre de députés et sénateurs à hauteur de 30% occulte la raison essentielle du désamour entre la population et les assemblées : leur faible représentativité, leur pouvoir déclinant face à un pouvoir exécutif renforcé et des (...)

    - Les communiqués de presse / ,