Fédération PCF de Seine-saint-Denis (93)

Fédération PCF de Seine-saint-Denis (93)
Accueil
 
 
 

Votre élue au Sénat

Éliane ASSASSI

Sénatrice de Seine-Saint-Denis, présidente du groupe CRC
Présidente du groupe CRC

 

Le blog d'Eliane Assassi

Groupe Communiste, Républicain, Citoyen et Écologiste

  • Emmanuel Macron doit renoncer au recours à l'armée à l'occasion de l'Acte 19 des Gilets jaunes

    Emmanuel Macron a annoncé sa décision de recourir aux militaires de Sentinelle pour, dans le cadre de l'Acte 19 des Gilets jaunes, « sécuriser les points fixes et statiques conformément à leur mission ». Contrairement à ce qui a été affirmé par Benjamin Griveaux, porte-parole du gouvernement, à l'issue du Conseil des ministres, ces militaires aucunement formés au maintien de l'ordre et équipés d'un matériel de guerre seront de fait associés à l'action de la police.
    C'est une décision grave qui marque une (...)

    - Les communiqués de presse /

  • Une mesure évidente de justice fiscale

    Emmanuel Macron et sa majorité parlementaire ont d'entrée marqué le quinquennat du sceau du libéralisme en supprimant, dès la première loi de finances, l'impôt de solidarité sur la fortune (ISF) appliqué aux biens mobiliers, c'est-à-dire, pour l'essentiel, les patrimoines financiers. Seule la fortune immobilière demeurait taxée.
    Ce cadeau aux plus riches, de près de 4 milliards d'euros, qui relève d'un dogmatisme étroit, a pu étonner par son aspect provocateur. Par cette mesure, environ 350 (...)

    - Nos propositions de lois /

  • L'enjeu de développement du fret ferroviaire et fluvial dépasse les seuls axes stratégiques

    Cet amendement vise simplement à affirmer que l'enjeu de développement du fret ferroviaire et fluvial dépasse les seuls axes stratégiques, notamment les seules autoroutes ferroviaires.
    Il nous semble en effet tout aussi indispensable de les protéger et d'investir dans les lignes capillaires, qui sont essentielles pour un aménagement harmonieux et équilibré du territoire. Elles permettent de développer les circuits courts et de renforcer la compétitivité des entreprises sur les territoires.
    L'enjeu (...)

    - Aménagement du territoire et développement durable / ,

  • Vous n'avez plus de train ? Prenez votre trottinette ou optez pour le covoiturage !

    Madame la présidente, madame la ministre, mes chers collègues, la loi d'orientation des mobilités est une loi très attendue. Elle est présentée comme la version moderne de la LOTI, loi fondatrice de l'existence d'un droit au transport comme corolaire d'un service public. C'est un projet ambitieux !
    Nous partageons l'idée d'une nécessaire redéfinition des besoins, pour créer les outils permettant de répondre aux enjeux nouveaux de déplacement, d'aménagement du territoire, de développement des technologies (...)

    - Aménagement du territoire et développement durable /

  • Pourquoi renoncer à aborder la question du fret ferroviaire ?

    Madame la présidente, madame la ministre, mes chers collègues, en inscrivant la question programmatique au début de ce texte, ce qui nous permet d'aborder en premier lieu la question des engagements de l'État en matière d'infrastructures de transport, le rapporteur a adopté une démarche judicieuse, car c'est bien en partant de ces objectifs que le cadre organisationnel doit être défini.
    Madame la ministre, comment aborder sereinement la question du financement des infrastructures et celle des objectifs (...)

    - Aménagement du territoire et développement durable /

  • Transformons la colère en espoir

    En dépit de son omniprésence médiatique, la tentative de reprise en main par Emmanuel Macron de la situation n'a pas pour le moment l'effet escompté. Nos concitoyennes et concitoyens soutiennent toujours le mouvement des Gilets jaunes et partagent très majoritairement ses principales revendications, d'ailleurs inchangées depuis le 17 novembre : hausse du pouvoir d'achat, nouvelle répartition des richesses symbolisée par le rétablissement de l'ISF, promotion des services publics et changement (...)

    - Tribunes libres /

  • Monsieur Macron, il faut interdire immédiatement les LBD

    Visages éborgnés, mains arrachées, corps martyrisés : depuis le 17 novembre et le premier acte des Gilets jaunes, l'utilisation par les forces de l'ordre des lanceurs de balles de défense est devenue le symbole le plus marquant des violences policières à l'encontre des manifestantes et des manifestants. Le bilan est d'ores et déjà terrible : au moins 1 700 blessés, parmi lesquels 94 blessés graves, dont 69 du fait des seuls tirs de ces LBD. 22 personnes au moins ont perdu un œil.
    Visages éborgnés, mains (...)

    - Tribunes libres / ,

  • Une nécessaire transparence en matière de rémunérations et de nominations

    La défiance des Français envers les institutions, le personnel politique et tout ce qui touche à l'exercice du pouvoir va croissant. Longtemps circonscrite au domaine électoral (absentéisme et « dégagisme »), elle s'exprime désormais dans la rue, à la recherche de moyens d'expression inédits.
    Au coeur de ce profond malaise, l'impression de l'impuissance du suffrage et d'un blocage total du système politique. Les majorités parlementaires, les gouvernants peuvent changer, sur l'essentiel les choix politiques (...)

    - Nos propositions de lois /

  • Vous portez un uppercut à la liberté de manifester !

    Nous avons bien compris que la majorité sénatoriale voulait voter ce texte conforme.
    M. Philippe Bas, président de la commission des lois. Nous n'avions rien caché de nos intentions !
    Mme Éliane Assassi. Certes, monsieur le président de la commission, mais vous appuyez tout de même sur l'accélérateur.
    Quant à vous, monsieur le ministre, permettez-moi de regretter que vous n'ayez pas eu la courtoisie de répondre aux intervenants des groupes à l'issue de la discussion générale, et je ne parle même pas (...)

    - Lois /

  • Ce texte met en péril la liberté de manifester

    Monsieur le président, monsieur le ministre, madame la rapporteure, monsieur le président de la commission des lois, « avec cette loi, on transfère aux préfets des pouvoirs que détiennent les juges. [...] Nous touchons donc à l'État de droit, et c'est proprement inacceptable ! ». Ces mots, mes chers collègues, n'émanent pas d'un dangereux agitateur, mais sont ceux de Charles Amédée de Courson, député centriste de la Marne, connu pour ses convictions libérales sur le plan économique.
    Nous nous retrouvons (...)

    - Lois /