Fédération PCF de Seine-saint-Denis (93)

Fédération PCF de Seine-saint-Denis (93)
Accueil
 
 
 
 

Communiqué d'Hervé Bramy, Secrétaire départemental du PCF 93 : Disparition de Daniel Mongeau

La fédération du Parti Communiste de Seine-Saint-Denis a appris avec une grande tristesse la disparition, dans la nuit de lundi à mardi, de Daniel Mongeau.

Militant du Parti Communiste, Daniel Mongeau, fut élu en 1970, plus jeune Conseiller général de Seine-Saint-Denis à l’âge de 27 ans. Durant ses mandats successifs, il fut premier vice-président du Conseil général en charge de l’aménagement du territoire, de la culture. Il a toujours conservé de sa profession d‘enseignant sa passion de la transmission du savoir et de la connaissance au plus grand nombre. Architecte, au côté de Georges Valbon, de la politique culturelle de la Seine-Saint-Denis, il a soutenu et développé des dizaines de projets originaux et novateurs, remarqués par nombre d’artistes et d’acteurs culturels extérieurs, et qui ont participé au rayonnement culturel et au décloisonnement social du département. Il a été le fondateur des démarches éducatives de la Seine-Saint-Denis qui ont ouvert le chemin de la culture et de la connaissance scientifique à des milliers d’élèves du département. En tant que premier Vice-président du Conseil général, il fut, aux cotés de Robert Clément, porteur, à partir de 1995, d’une grande politique d’aménagement du territoire, « la Seine-Saint-Denis par la volonté des hommes », dont on perçoit encore aujourd’hui les évolutions sur l’économie, l’emploi et les transports.

Son engagement politique l’a également conduit à s’investir dans la vie municipale de sa commune de toujours, Bagnolet, dont il fut adjoint au maire de 1971 à 1986, puis Maire de 1986 à 2001. Sous son mandat, l’équipe municipale de Bagnolet a agit pour le développement sportif et culturel de la ville en créant le cinéma, la bibliothèque ou bien encore la médiathèque de la ville. Il s’engagea également pour la rénovation urbaine de sa ville, en aménageant le quartier de l’échangeur autoroutier et en bâtissant de nombreux logements sociaux. Avant-gardiste dans le domaine culturel, il a offert une tribune internationale à la danse contemporaine, en développant les « Rencontres Chorégraphiques Internationales de Seine-Saint-Denis », qui offrirent un lieu d’expression aux plus grands chorégraphes contemporains, de Mark Tompkins à Angelin Preljocaj. Il appuya également la création à Bagnolet de l’Atelier Théâtre et Musique (ATEM), fondé par le célèbre compositeur de musique contemporaine Georges Aperghis.

Les communistes de Seine-Saint-Denis regrettent la disparition d’un homme de conviction et de culture qui repoussa toujours l’exigence au-delà des frontières de l’excellence dans l’intérêt supérieur de tous les séquano-dionysiens.

Toutes celles et ceux qui ont approché Daniel Mongeau gardent en mémoire l’image d’un homme discret, homme de culture et d’engagement, toujours à l’écoute de ses semblables.

Au nom de tous les communistes de Seine-Saint-Denis, nous adressons nos plus chaleureuses pensées à sa femme, Renée, et ses enfants, Olivier et Anne, à ses proches, à ses concitoyens, ainsi qu’à ses camarades de la section du parti communiste de Bagnolet.

Hervé Bramy, secrétaire départemental du PCF Pantin, le 27 novembre 2012

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.