Fédération PCF de Seine-saint-Denis (93)

Fédération PCF de Seine-saint-Denis (93)
Accueil
 
 
 
 

Déclaration d'Hervé Bramy, secrétaire départemental du PCF : 17 octobre 1961, 51 ans d’attente pour un soulagement !

C’est par un communiqué de presse que le Président de la République a reconnu pour la première fois, le massacre du 17 octobre 1961.

Ce crime d’Etat a vu des dizaines, des centaines d’algériens venus manifester pacifiquement des quatre coins de l’Ile-de-France, être tués et jetés dans la Seine. La reconnaissance de cette atrocité est un immense soulagement pour tous les militants communistes et les militants anticolonialistes de Seine-Saint-Denis qui la réclamaient depuis des années.

Maintenant, le prochain combat sera d’obtenir la déclassification des archives de la préfecture de police, afin que toute la lumière soit faite sur les responsabilités politiques d’alors et le rôle joué par le sinistre préfet de police Maurice Papon.

Le secrétaire national du Parti communiste, Pierre Laurent, défendra le 23 octobre devant le Sénat une proposition de loi pour que cette reconnaissance soit inscrite dans le marbre législatif et, qu’outre les plaques commémoratives posées au Blanc-Mesnil, à Bobigny, à Saint-Denis et même à Paris, un lieu de souvenir à la mémoire des victimes du massacre du 17 octobre 1961 soit créé.

Un regret traverse notre esprit, cette reconnaissance est survenue trop tardivement pour que notre compagnon de route, le Président d’Honneur du MRAP, Mouloud Aounit, ait pu en prendre connaissance avant sa mort.

Hervé Bramy, secrétaire départemental du PCF

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.