Fédération PCF de Seine-saint-Denis (93)

Fédération PCF de Seine-saint-Denis (93)
Accueil
 
 
 
 

S'en prendre au Front de Gauche et au PCF, c'est affaiblir la gauche toute entière ! C'est porter atteinte aux espoirs de changement !

Depuis plusieurs jours, la droite multiplie les attaques odieuses contre le Front de Gauche et les formations qui le composent, en tentant d’assimiler celui-ci au Front national.

Cette offensive de la droite contre le Front de Gauche ne doit rien au hasard : le Front de Gauche a apporté une contribution décisive à la défaite de Sarkozy le 6 mai dernier. Pire, pour les ultralibéraux de tous poils, le Front de Gauche entend bien peser de toutes ces forces, durant la mandature à venir, pour que la gauche au pouvoir mène une politique résolument orientée vers la satisfaction des besoins de notre peuple et de notre pays.

Que la droite manie l’insulte à l’égard du Front de Gauche et de ses militants, rien d’étonnant donc !

L’ensemble des forces de gauche, en particulier le PS et EE-LV, devraient toutefois s’élever contre ces attaques à l’égard d’une des composantes essentielles de la gauche, la composante la plus déterminée à affronter les thèses extrémistes du FN et d’une partie de l’UMP.

Il n’en est malheureusement rien en Seine-Saint-Denis où certains responsables du PS ont décidé de faire de Marie-George Buffet, candidate du Front de Gauche dans la 4ème circonscription la cible de toutes leurs attaques... jusqu’à appeler, par médias interposés, à s’abstenir lors du second tour de dimanche prochain !

Qu’espèrent-t-ils de telles stratégies d’affaiblissement du Front de Gauche et du PCF, alors que l’heure est au combat contre la droite et le Front national ? Notre pays n’a-t-il pas besoin de Député-e-s courageux, déterminé-e-s à combattre la finance et à porter des politiques de changement ?

Les 64.000 électeurs qui ont apporté leur suffrage à un des 12 candidats du Front de Gauche du premier tour de la législative "apprécieront" cette nouvelle entreprise d’affaiblissement du PCF et du Front de Gauche, qui avait déjà conduit aux municipales puis aux cantonales au maintien de candidats PS contre les candidats communistes et Front de Gauche arrivés en tête de la gauche au premier tour de ces scrutins !

Nous publions ci-dessous le communiqué du groupe communiste, citoyen, Front de Gauche pour une alternative sociale et écologique" du Conseil général :

« Nous n’avons pas de mots assez durs pour dénoncer les dernières déclarations de l’UMP qui assimilent le Front de gauche au Front national sous l’expression de Jean François Copé « même extrémisme, même populisme ». La droite, déboussolée à l’idée d’une déroute électorale dimanche prochain a franchi une nouvelle étape dans l’abject lorsqu’elle s’étonne que personne ne fasse de procès d’intention au Parti socialiste lorsqu’il bénéficie des voix des électeurs du Front de gauche, ouvrant ainsi un pare feu au « ni, ni » prôné comme consigne de vote lorsqu’un candidat de gauche fait face au FN au second tour des législatives.

Au regard du passé, du présent et du futur, nous ne sommes pas de ceux de ceux qui pensent que la shoah est un point de détail de la seconde guerre mondiale, que les chambres à gaz n’ont jamais existé, qui trouvent des vertus au franquisme, qui s’extasient devant les écrits de Robert Brazillac, romancier négationniste, ou qui considèrent qu’il y a des différences entre les races d’êtres humains ? NON !

Nous sommes de ceux qui pensent qu’il faut condamner sans hésitation les Morano, Chassain et Raoult s’extasiant devant les convergences entre l’UMP et le Front national sur les questions de fermeture des frontières, d’une immigration zéro ou du refus du droit de vote des étrangers.

Messieurs Copé et Juppé, n’avez-vous donc plus aucune valeur ? Comment pouvez-vous encore en appeler au gaullisme ? Ou sommes-nous alors dans les prémices d’une nouvelle droite prenant ses racines dans le discours réactionnaire de Nicolas Sarkozy de l’entre deux tours des présidentielles, fustigeant l’étranger, responsable de tous les maux de notre société ? ! Nous le pensons, nous le craignons. La recomposition d’une droite extrémisée est en cours sous nos yeux. Elle prépare son retour, misant sur l’échec d’une gauche capitulant devant la finance et le Medef. Ces dernières décennies nous ont appris que les espoirs déçus faisaient le lit d’une droite toujours plus à droite.

L’heure est donc à la mobilisation de tous pour que la gauche soit vraiment elle-même en donnant au Front de gauche le plus de force possible, s’appuyant sur des députés, des élus résolus à être du côté du peuple et non de la finance.

Dans un contexte électoral tendu, nous regrettons le silence radio du PS vis-à-vis de cette tentative de diabolisation du Front de gauche, seconde force de gauche dans ce pays.

Pour toutes ces raisons, nous refusons ce dangereux amalgame et nous le considérons comme une insulte aux millions d’hommes et de femmes qui depuis 2009 se sont saisi d’un bulletin Front de gauche pour enfin bâtir une société basée sur cette seule exigence : l’humain d’abord ! »

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.