Fédération PCF de Seine-saint-Denis (93)

Fédération PCF de Seine-saint-Denis (93)
Accueil
 
 
 
 

Conseil général : Les Conseillers généraux PCF-Front de Gauche refusent la réduction des moyens mis à disposition des collèges de Seine-Saint-Denis

Faisant écho à l’inquiétude exprimée par de nombreux conseils d’administration de collèges sur les moyens mis à leur disposition, le Groupe communiste, citoyen, Front de gauche pour une transformation sociale et écologique du Conseil général appelle la communauté éducative à se mobiliser pour que le Conseil général prenne toutes ses responsabilités et fasse réellement de l’éducation une priorité.

Les incantations assénées dans ce domaine depuis 2008 par le Président Bartolone se traduisent dans les faits par d’importantes hypothèques sur les moyens consacrés par le Département aux collèges de Seine-Saint-Denis, à l’image de la réduction déguisée des moyens destinés au transport des élèves pour les activités physiques et sportives ou du non remplacement de personnels ATTEE.

Les Conseillers généraux communistes et Front de Gauche entendent faire valoir, dans le cadre du budget 2012 du Département, une véritable priorité à l’éducation en s’appuyant sur la mobilisation des équipes pédagogiques et des parents, comme ils le soulignent dans le communiqué ci dessous.

« Notre groupe partage avec la communauté éducative et les parents d’élèves un certain nombre d’inquiétudes concernant l’avenir des collèges de notre département.

En effet, nos divers échanges dans les Conseils d’Administration et les éléments fournis par les services du Conseil général concernant le budget des collèges 2012 révèlent par exemple la fin du fléchage des lignes consacrées aux transports des élèves pour les cours d’Education Physique et Sportive. Cette modification n’est pas sans soulever des problèmes puisqu’elle contraint les établissements à puiser dans leur fond de réserve pour continuer d’assurer ces postes budgétaires. Or, nous savons que certains d’entre eux sont déjà confrontés à des difficultés notables de trésorerie.

Il semble bien, à travers cela, que le département tend à se décharger sur les collèges des charges qui pourtant lui incombent. Cette posture pourrait s’avérer rapidement lourde de conséquences. N’oublions pas que de telles décisions ont déjà été prises par le gouvernement actuel dans le domaine de l’enseignement supérieur, notamment dans le cadre de la loi LRU, décidant de l’autonomie de 90% des universités françaises. Cette loi a conduit un certain nombre d’entre elles à une véritable faillite. Nous considérons qu’il est donc important de mesurer à quel point notre collectivité ne peut demander aux collèges du département de gérer seuls la crise à laquelle certains sont actuellement confrontés et doit au contraire continuer de leur assurer le soutien nécessaire.

Par ailleurs, de véritables problèmes ont également été recensés concernant les remplacements insuffisants d’Adjoints Techniques Territoriaux des Etablissements d’Enseignement (ATTEE) dans plusieurs collèges. Ces non-remplacements donnent lieu à des dysfonctionnements importants mais également à une souffrance avérée des personnels concernés, à une dégradation des conditions de travail des enseignants comme des élèves. Même si le budget 2012 prévoit le recrutement de contractuels, force est de constater que ces recrutements restent très insuffisants au regard des besoins. Cette situation ne peut plus durer, le Conseil général doit répondre à cette urgence dans les plus brefs délais et notre groupe fait et fera valoir cette position. Lors de nos premiers échanges budgétaires, Claude Bartolone a affirmé sa volonté de prioriser l’éducation et le transport. Nous attendons désormais que cette volonté se traduise en actes.

Nous appelons les équipes éducatives et les parents d’élèves à se mobiliser avec nous afin que les collèges de la Seine St Denis gardent les possibilités financières et humaines d’offrir aux élèves l’enseignement et l’encadrement qu’ils méritent. »

Bobigny, le 3 janvier 2012.

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.