Fédération PCF de Seine-saint-Denis (93)

Fédération PCF de Seine-saint-Denis (93)
Accueil
 
 
 
 

Aéroport de Roissy : les salariés mobilisés contre la précarité ! (Communiqué de la section PCF de Roissy-CDG)

La mobilisation des salariés des aéroports de la région parisienne, ce mardi 28 mai, témoigne à nouveau de la colère qui s'accumule dans les entreprises, face à la régression sociale infligée aux salariés par le patronat. A l’aéroport de Roissy, les pressions intolérables exercées par le patronat pendant 48 heures sur les salariés ayant déposé individuellement leur préavis de grève, en raison de la loi Diard, un texte attentatoire au droit syndical, n’ont pas empêché la mobilisation de plusieurs centaines de salariés. Ils étaient toutes et tous mobilisés contre la précarité dans le transport aérien !

Les revendications portées lors de ce mouvement de grève et de convergence des luttes, comme le maintien des emplois, l'augmentation des salaires, la lutte contre la précarité, l'amélioration des conditions de travail, sont portées au quotidien par le PCF et le Front de Gauche et nous sommes aux côtés des salariés de l'aérien dans le bras de fer qui s'annonce avec le patronat du secteur. En effet, la satisfaction de ces revendications serait une véritable alternative à l'austérité et permettrait d'améliorer de façon très significative les conditions de vie des salariés et de leurs familles. Mais ces mesures se heurtent aux exigences de profit des grands groupes capitalistes donneurs d'ordre, et tous les soutiens de gauche sont donc nécessaires dans ce combat légitime.

Plusieurs revendications exprimées le 28 mai sont adressées directement à la majorité de gauche et au Gouvernement : la loi Diard, qui a introduit un préavis individuel de 48h, est un frein aux mobilisations des salariés. Ce dispositif de restriction du droit de grève, mis en place sous Sarkozy, doit être abrogé sans plus tarder ! Le PCF et les parlementaires du Front de Gauche travaillent au dépôt d'un projet de loi en ce sens. Nous en appelons aussi aux Ministres du travail et des transports pour qu'ils appuient l'ouverture de négociations avec les salariés et leurs représentants. L’État dispose de nombreux moyens de pression dans ce secteur puisqu'il délivre des agréments et autorisations d'activité. Il est aussi actionnaire majoritaire d'Aéroports de Paris et actionnaire d'Air France. Il doit donc pouvoir  appuyer les mesures d'urgence sociale portées par les salariés de l'aérien ! La question de la citoyenneté sur l'aéroport de Roissy-CDG est dans cette optique essentielle.

Le PCF et le Front de Gauche s'engagent résolument dans la lutte contre l'austérité. Dans l'aérien en particulier, secteur où l'ultralibéralisme n'a rien à envier au secteur financier, nous souhaitons associer les salariés à l'élaboration de véritables alternatives politiques. Les exigences de profit du capitalisme mondialisé font obstacle au progrès social. C’est pourquoi le PCF, demande le renforcement de la maitrise publique sur le secteur stratégique de l’aérien et propose la nationalisation d'Air France et d'Aéroport de Paris (ADP).

Le 28 Mai 2013,
Section d’entreprise PCF de Roissy Aéroport

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.