Fédération PCF de Seine-saint-Denis (93)

Fédération PCF de Seine-saint-Denis (93)
Accueil
 
 
 
 

Assises du 16 juin : construire de nouvelles convergences autour de propositions ambitieuses et radicales pour changer de politique en France et en Europe

Plus de 40 organisations politiques à gauche, syndicales, associatives, des personnalités... ont décidé de débattre et créer des convergences pour "changer de cap pour la France et l'Europe".

L'ensemble des forces du Front de gauche, Europe Ecologie Les Verts, Gauche Avenir, ATTAC, Copernic, des syndicats de la CGT, de Solidaires de la FSU...seront présents, avec tous les citoyens et les citoyennes qui le souhaitent, le dimanche 16 juin à Montreuil.

Notre pays s’enfonce dans une crise économique, sociale, écologique, démocratique. Le choix de l’austérité, de la compétitivité à tout prix et du dogme de la réduction de la dette et de la dépense publique appauvrissent les peuples de France et d’Europe, cassent les solidarités, aggravent les inégalités, empêchent la transition écologique et nous enferment dans le productivisme. Ces politiques s’imposent sans les peuples et contre eux.

Ces orientations conduisent à l’échec. Un an après son élection, le divorce est profond entre François Hollande et la majorité des Français qui subissent la crise. Ceux-ci ne se retrouvent pas dans les choix économiques du gouvernement, qui se plie aux logiques dominantes de la finance et du patronat, consistant à une captation toujours plus grande par le capital des richesses produites par le travail.

Si la loi concernant le mariage pour tous a été votée, elle n’efface pas tout une série de choix régressifs comme le « choc de compétitivité » payé par la hausse de la TVA, l’adoption du Traité budgétaire européen et de l’ANI, la poursuite de la casse des services publics, les attaques sur les retraites et la protection sociale, la régularisation extrêmement restrictive des sans-papiers, l’absence d’ambition écologique. Aucune grande réforme démocratique n’est entreprise pour favoriser l’implication citoyenne et faire de l’égalité une réalité.

Abandonnés la loi d'amnistie des syndicalistes, le droit de vote des résidents étrangers aux élections locales dès 2014, le renforcement de la proportionnelle, le non cumul des mandats, les droits nouveaux des salariés pour la reprise de leur entreprise...

Il faut mettre un coup d’arrêt à cette politique, enclencher un processus qui nous permette de changer de cap ! Sans cela, l’accroissement continu du chômage et la désespérance sociale risquent d’ouvrir la voie à une droite revancharde et à l’extrême droite.

L’avenir n’est pas joué. Des résistances s’organisent et s’activent, des idées bouillonnent, des alternatives se construisent ; il s’agit de renforcer ces mobilisations sociales, politiques et idéologiques pour ouvrir des espaces de débat et engager de nouvelles dynamiques majoritaires porteuses d’espoir et d’alternative.

Tous ceux et celles qui se retrouvent dans ce constat et ce projet, militant-e-s politiques de gauche, syndicaux et associatifs, intellectuels, artistes, hommes et femmes qui le souhaitent, dans le respect de leur diversité, organisations, doivent se retrouver pour changer les rapports de force, imposer et mettre en oeuvre une autre politique.

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.