Fédération PCF de Seine-saint-Denis (93)

Fédération PCF de Seine-saint-Denis (93)
Accueil
 
 
 
 

Municipales 2014 : Lettre du secrétaire fédéral du PCF 93 aux forces vives et de progrès de Seine-Saint-Denis

Chaque jour,  dans chacune des villes de Seine-Saint-Denis, vous constatez, comme nous,  combien la déception et la colère de nos concitoyen-ne-s sont grandes à l’égard de la politique gouvernementale. Le désarroi des citoyens de gauche est patent. Leur démobilisation est visible à l’occasion de chaque élection partielle. La droite en profite quand ce n’est pas le FN. Electeurs et militants de gauche, nous n’avons pas voté pour tout cela !

Face à la droite, l’urgence est au rassemblement

La détermination des communistes et de leurs élu-e-s est totale. Nous voulons agir pour la constitution des plus larges rassemblements possibles à l’échelle de chacune des communes comme cela se construit déjà dans certaines villes du département. Ils sont ouverts à tous les citoyens qu’ils soient électeurs du Front de Gauche, du PS, du PRG, du MRC, des écologistes, de l’extrême gauche ou simplement engagés dans la vie sociale de leur commune. Nous voulons battre partout la droite qui rêve de prendre sa revanche. L’UMP et l’UDI ne sont pas des voies de recours. Nous poursuivrons notre combat contre le Front National et ses idées avec la même ténacité. Oui, plus que jamais, nous appelons au rassemblement de toutes les forces vives du département pour bâtir de véritables projets communaux de gauche !

Une autre politique est nécessaire et possible

Pour vivre dignement sous un toit, accéder à un emploi, développer l’industrie, se déplacer avec des transports modernes, un maillage renforcé à des prix abordables, pour un accès favorisé à la santé de proximité, permettre la réussite de tous les jeunes, agir pour une réforme concertée des rythmes scolaires, le droit à la tranquillité, la protection de l’environnement… Nous sommes prêts à bâtir de véritables boucliers sociaux contre l’austérité, pour le développement des services publics et la justice fiscale…

Vous connaissez le travail de proximité constant des maires, des élu-e-s communistes et Front de Gauche pour répondre aux attentes, aux aspirations, aux inquiétudes des habitant-e-s de nos villes et leur disponibilité, pour ouvrir, avec chacune et chacun d’entre vous, la voie à d’autres perspectives, conformes aux véritables idéaux de la gauche.

C’est cet esprit qui nous anime avec toutes celles et tous ceux qui, pour les prochaines municipales, souhaitent prendre leur place dans une dynamique de gauche qui accorde la priorité à l’humain.

Alors pourquoi les députés PS Mathieu Hanotin et Bruno Leroux [Président du groupe socialiste à l’Assemblée Nationale] déclarent-ils vouloir se présenter face aux maires communistes et Front de Gauche de Saint-Denis, Didier Paillard, et de Saint-Ouen, Jacqueline Rouillon. Pour quelles raisons ces mêmes députés soutiennent-ils les velléités du secrétaire de section PS de Villetaneuse de devenir maire à la place de la communiste Carinne Juste.

Dans ces villes, pour le PS,  « il n’y aurait pas de danger de droite » ?  Après Brignoles et Villeneuve- sur-Lot, qui peut croire cela ?

Ce sont ces mêmes prétextes qui conduisent Stéphane Troussel, déjà président du Conseil général à envisager d’en faire autant face au maire communiste de La Courneuve, Gilles Poux.

Comment accepter aujourd’hui que ces élus puissent cumuler des responsabilités supplémentaires  au moment où il y a tant à faire pour répondre aux attentes des populations ?

Nous dénonçons  les attitudes des responsables socialistes en Seine-Saint-Denis, en contradiction avec les appels à l’union lancés par les responsables nationaux du PS et du président de la République, lui-même, après la victoire du FN à Brignoles. Nous demandons, avec force, aux instances départementales et nationales du PS de ne pas soutenir ces choix mortifères pour la gauche dans notre département. En effet pourquoi ce qui serait bon à Paris ne le serait-il pas ici ?

Il est temps de nous faire entendre et de construire ensemble d’autres choix ! Rien ne nous détournera de ce cap indispensable et nous voulons emprunter avec vous le même chemin. Nous avons confiance dans l’engagement des forces vives de notre département. Nous sommes disponibles pour cela.

 

Pantin, le jeudi 7 novembre

Hervé Bramy
Secrétaire départemental du PCF
de Seine-Saint-Denis

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.