Fédération PCF de Seine-saint-Denis (93)

Fédération PCF de Seine-saint-Denis (93)
Accueil
 
 
 
 

Le Maire de Bagnolet cautionne l’inacceptable (Communiqué de Laurent Jamet - Président du groupe Front de gauche et citoyens)

Suite aux déclarations de Monsieur PARAT traitant les femmes ayant recours à l’IVG de « meurtrières » et de « barbares », le groupe Front de gauche a déposé un vœu au Conseil Municipal demandant au Maire de retirer à ce dernier les délégations qu’il lui a confiées.

Monsieur DI MARTINO, maire socialiste de Bagnolet, a rassemblé sa majorité pour rejeter cette demande, renouvelant de fait sa confiance à Monsieur PARAT. Cette attitude est en contradiction avec celle de Monsieur COSME, Président de l’intercommunalité, obligeant Monsieur PARAT à démissionner de son poste de vice-président de cette assemblée. Ainsi, Monsieur COSME a déclaré « l’exercice au sein d’une communauté d’agglomération passe par une communauté de points de vue ».

Force est de constater que ce qui est incontournable à l’intercommunalité ne l’est pas pour le maire de Bagnolet. Cette attitude ne peut que poser de graves questions. Nous sommes en présence d’une volonté de banalisation de propos inacceptables. Or, toute banalisation de cette nature ne fait qu’ouvrir la porte aux pires régressions.

Ainsi, après d’autres, des élus FN au Conseil Régional de PACA parlent de « tuerie d’hommes en gestation », à propos du droit à l’IVG. Pour moi, les choses sont claires, ce qui est inacceptable à Marseille est inacceptable à Bagnolet.

Face à cette situation, Bagnolet doit se rassembler autour de valeurs humaines, démocratiques et sociales. C’est dans la construction d’une véritable politique de gauche que se situe notre avenir.

Laurent JAMET

Conseiller municipal de Bagnolet,

Président du groupe Front de gauche et citoyens

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.