Fédération PCF de Seine-saint-Denis (93)

Fédération PCF de Seine-saint-Denis (93)
Accueil
 
 
 
 

« La sécurité sociale une idée d’avenir » (Robert Clément, Président honoraire du Conseil départemental de Seine-Saint-Denis)

C’est au mois d’octobre 1945 qu’Amboise CROIZAT eut le courage politique de lancer l’idée d’une protection sociale pour laquelle chacun cotise selon ses moyens et reçoit selon ses besoins. Il y a 70 ans. Alors la sécurité sociale reste-t-elle une idée d’avenir. Les communistes le pensent. C’est pourtant le moment que choisit aujourd’hui la Commission des comptes de la sécurité sociale pour annoncer que l’équilibre de ses comptes n’est pas à espérer avant 2020-2021.

Et nous voilà prévenus ! Il nous est annoncé qu’à l’issue de la réunion de cette commission le gouvernement dévoilera ses nouvelles pistes d’économies, puisque sans nouvelles mesures le déficit de la sécurité sociale s’accroîtrait de 1,5 milliards d’euros en 2016 !

Une fois de plus sont évoqués des déficits « abyssaux », alors que pour significatifs qu’ils soient ils demeurent faibles. La question est de savoir d’où viennent ces déficits ? D’un excès de dépenses comme on ne cesse de nous le répéter à satiété ? D’un excès de dépenses des hôpitaux publics ? D’un excès de soins ? D’un excès de retraités par rapport aux actifs ? Tout cela pour justifier les réformes régressives de la prise en charge socialisée (réforme des retraites, des allocations familiales, de l’hôpital, remboursement des médicaments et des soins…) Force est pourtant de constater que cette politique de réduction des dépenses n’a pas permis de résorber les déficits.

Ne conviendrait-il pas de chercher du côté des recettes insuffisantes ? Du chômage, de la précarité, des bas salaires et de la baisse des cotisations patronales ? La suppression de centaines de milliers d’emplois, accompagnée de la volonté des gouvernements successifs de baisser le coût du travail, n’est-elle pas l’une des principales raisons des déficits ?

Les propositions que formulent les communistes s’inscrivent dans la  même philosophie que celle qui fut à l’origine de la création de la sécurité sociale il y a 70 ans. Une réforme d’ensemble de son financement pour répondre aux besoins sociaux actuels et à venir, pour une nouvelle efficacité économique et sociale ouvrant la voie d’une sortie de la crise systémique actuelle.

Ce 70ème anniversaire est pour les communistes l’occasion d’engager le débat et les luttes autour d’une idée : « La sécurité sociale une idée d’avenir ». Est-il possible de passer au remboursement à 100% pour tous, avec une première étape à 80% ? Est-il possible d’envisager de véritables remboursements pour la lunetterie et les soins dentaires ? Est-il possible de supprimer les dépassements d’honoraires ? Est-il possible de permettre à l’hôpital public de sortir de l’austérité qui lui est imposée ? Est-il possible que la gestion des affaires de  santé  relève directement du citoyen ? Ce sont ces idées que les communistes souhaitent mettre au cœur du débat et de l’action !

 

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.