Fédération PCF de Seine-saint-Denis (93)

Fédération PCF de Seine-saint-Denis (93)
Accueil
 
 
 
 

Déclaration de Didier Paillard, Maire de Saint-Denis, après l'intervention des forces de police le 18 novembre

Au cours de la matinée du 18 novembre 2015, les forces de l'ordre ont pris d'assaut un appartement dans le centre-ville de Saint-Denis. Des individus, suspectés d'être en lien direct avec les attentats du vendredi 13 novembre, s'y étaient retranchés.

Au cours de leur intervention, les forces de l'ordre et les secours ont sécurisés le centre-ville de Saint-Denis et ses habitants. Je tiens à remercier tous les agents mobilisés qui ont su faire preuve de sang-froid, de courage et de professionnalisme.

La municipalité a ouvert l'Hôtel de Ville pour mettre à l'abri et accueillir les habitants des immeubles environnants. Un accompagnement psychologique leur a été proposé.

Tout au long des opérations policières, la Ville a assuré la transmission d'informations aux habitants, par le biais des réseaux sociaux et du site Internet, notamment sur les consignes de vigilance et de sécurité, ainsi que sur la fermeture des équipements publics et scolaires.

Consigne a été donnée aux Dionysiens de rester chez eux, en sécurité.
Les écoles du centre-ville ont été fermées ainsi que les collèges, les lycées et l'Université Paris 8. Les équipements publics ont été fermés, à l’exception de l’Hôtel de Ville. Les lignes de transports en commun n'ont plus desservis le centre-ville. L’ensemble des manifestations et rencontres prévues aujourd’hui sont annulées.

Depuis les évènements tragiques de ce week-end, la Ville a pris différentes mesures de sécurité :

- surveillance renforcée de l'accès à l'ensemble des bâtiments communaux et filtrage systématique de l'Hôtel de Ville, du centre administratif, de la mairie annexe à La Plaine, le bâtiment du 15 rue Catulienne (conservatoire notamment) et la Bourse du travail,
- annulation des sorties scolaires,
- police municipale mandatée pour renforcer sa présence sur l'espace public et pour faire procéder à l'enlèvement de tout véhicule suspect, à proximité des équipements municipaux, culturels et scolaires.

Cette intervention policière intervient 5 jours après les attentats commis dans le Nord-Est parisien et aux abords du Stade de France à Saint-Denis, qui ont causé la mort de 130 femmes et hommes.

L'émotion est forte pour tous les Dionysiens, particulièrement pour les témoins des trois explosions du Stade de France et pour les riverains du centre-ville. Une permanence de soutien psychologique sera assurée tout au long de la semaine.

La municipalité sera aux plus près de tous les Dionysiens au cours de cette épreuve.

Didier Paillard
Maire de Saint-Denis

Mercredi 18 novembre 2015

 

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.